Skip to content Skip to footer

Le mouvement automatique

Photo en noir et blanc sur le montage d'un mouvement automatique

Une montre automatique, c’est quoi ?

Pour faire fonctionner une montre, il faut que celle-ci possède un mécanisme pour faire tourner les aiguilles au rythme exact du temps qui passe, c’est ce que l’on appelle un mouvement.

Certaines montres ont besoin de pile, elles fonctionnent grâce à un quartz et un circuit électrique qui fournit de l’énergie. D’autres n’utilisent que des roues et des ressorts, c’est ce que l’on appelle un mouvement mécanique.

Afin qu’une montre à mouvement mécanique dure dans le temps, elle doit être remontée régulièrement, et c’est là que le remontage automatique intervient. Il s’agit d’un poids semi-circulaire qui tourne lorsque la montre bouge, ce qui fournit l’énergie nécessaire au mécanisme et qui le fait tourner. C’est comme si la montre se rechargeait toute seule !

Seul inconvénient de ce système : il faut porter la montre car si elle reste posée sur un meuble pendant plusieurs jours d’affilée, elle finit par ne plus fonctionner. Cependant, rien de bien méchant, il suffit de la remettre à son poignet afin de la faire repartir !

Mouvement de montres automatiques

Les composants internes du mouvement automatique

  • Le rotor : Il s’agit du fameux poids en demi-cercle qui tourne à 360° lorsque le poignet bouge. Il est fixé au centre du mouvement et fournit l’énergie.
  • Le ressort du barillet : C’est un ruban qui recoit l’énergie produite par le rotor et la restitue au reste du mécanisme.
  • Le système de transmission : Petit rouage, il prend la suite du ressort du barillet en transmettant l’énergie accumulée à la roue d’échappement.
  • La roue d’échappement : Elle a pour mission de laisser échapper de manière régulière et intermittente l’énergie qu’elle reçoit
  • Le balancier : Il bat entre 5 et 10 fois par seconde de manière circulaire et il régule le mouvement des aiguilles.
  • Les rubis : Il s’agit de pierres synthétiques dures et résistantes qui sont installées à l’intérieur du mécanisme pour réduire les frottements et l’usure.
  • La courronne : Présent sur le boîtier de la montre, il sert à la remonter manuellement et la régler de façon précise
Schéma d'un mouvement automatique

Pour résumer :

  1. Le poignet bouge et met en mouvement le rotor.
  2. Le rotor tourne et actionne à son tour le ressort du barillet.
  3. L’énergie arrive ensuite jusqu’au système de transmission.
  4. Le système de transmission transmet alors cette énergie à la roue d’échappement.
  5. La roue d’échappement libère l’énergie de façon régulière.
  6. Le balancier reçoit cette énergie et bat à ce même rythme régulier.
  7. Chaque battement transmet l’énergie aux aiguilles qui tournent alors sur le cadran !

Pour aller plus loin, vous pouvez jeter un oeil à cette vidéo qui synthétise très bien le mouvement automatique en action :